Faillites 2019 - Les 3 causes principales

2019 - Une pluie de faillites

4 Mins

Près de 11 900 entreprises belges ont déclaré faillite en 2019, soit une moyenne de 31 par jour. Une année record, étant donné que la dernière année record en termes de faillites était l’année 2013. Nous énumérerons pour vous les causes principales et vous donnerons quelques conseils pour maintenir la santé financière de votre entreprise.

Faillites 2019 - Causes principales et des conseils pour protéger votre entreprise
Chapter 1

La réforme du nouveau Code des sociétés et des associations

L'une des raisons principales est que, conformément à la loi sur les faillites récemment modifiée, les professions libres, les organisations sans but lucratif et les autres associations peuvent désormais également demander la mise en faillite. Désormais, ils peuvent également faire des profits mais ne sont pas autorisés à les distribuer à leurs fondateurs et membres.

En outre, les 16 formes juridiques différentes ont également été réduites à 4 formes de base. D'une part, cela était nécessaire pour améliorer la complémentarité juridique afin de la rendre plus simple, plus flexible et de créer les opportunités entrepreneuriales nécessaires. D'autre part, il existe également de nombreux risques différents liés à la nouvelle réglementation.

Si, par exemple, vous faites des affaires avec des SP ou des sociétés privées, soyez vigilant sur le fait qu'ils peuvent déterminer eux-mêmes un capital de départ, car il n'y a plus de véritable seuil. Si le plan financier de votre client a été complètement mal évalué, vous pouvez être sûr que les paiements ne suivront pas.

Vous trouverez dans cet article un aperçu complet des possibilités et des opportunités offertes par le nouveau Code des sociétés.

Chapter 1

Les sociétés fantômes

En 2019, l'État a officiellement ouvert la chasse aux entreprises fantômes en Belgique. Les sociétés fantômes sont des sociétés qui n'existent que sur papier, mais où aucune activité n'est constatée, comme le dépôt des comptes annuels, ou bien où vous ne recevez pas de réponse, ou encore où l'adresse n'est pas correcte lorsque vous vous y rendez.

C'est la couverture parfaite pour les fraudeurs et augmente le risque financier pour les entreprises fiables. Sur les 1,7 million d'entreprises actives en Belgique, environ 20% ont le potentiel d'être une entreprise fantôme, soit environ 340 000 entreprises. La vigilance s'impose, car 60 % de toutes les fraudes se produisent par de telles constructions.

La fraude, le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme sont des sujets très actuels. Les entreprises (et les consommateurs) sont les victimes. C'est pourquoi l'État effectue plus de contrôles, ce qui signifie que nous avons également constaté une augmentation des faillites en 2019. 

Les entreprises doivent renforcer leur gestion des risques en procédant à des investigations préliminaires ou à des contrôles de conformité.

La conformité devient de plus en plus une partie importante de la gestion des risques afin de pouvoir faire une évaluation de ces derniers. Si vous ne menez pas de vérification préliminaire et que vous faites affaire avec une organisation ou une personne frauduleuse, cela portera atteinte à votre image et à celle de l'organisation, avec une réelle possibilité de perdre des clients. Elle peut également entraîner le non-paiement des biens et services fournis, ce qui mettra en danger la stabilité financière de votre propre entreprise.

Avec un contrôle de conformité, vous examinez qui est l’ « Ultimate Beneficial Owner » (UBO) ou le(s) bénéficiaire(s) effectif(s) de sociétés, associations et fondations, si votre relation d'affaires est une personne politiquement influente et si des sanctions sont en place contre les personnes ou les entreprises concernées. Enfin, nous avons énuméré un certain nombre de conseils pour vérifier la fiabilité d'une entreprise. On peut les trouver ici.

Il faut 20 ans pour construire une réputation et cinq minutes pour la détruire. Si vous gardez ça à l'esprit, vous vous comportez différemment.


Warren Buffett
Homme d'affaires et investisseur américain
Chapter 1

Les impayés conduisent à des faillites

Connaissez-vous l'effet boule de neige des factures impayées ? Une des principales causes de faillite sont les factures impayées ou les amortissements de clients réguliers.

Si les clients ne paient plus à temps, votre entreprise va se retrouver à court d’argent. Par conséquent, votre organisation court le risque de ne pas disposer de suffisamment de liquidités pour payer ses dettes courantes. Si une entreprise fait faillite, cela peut déclencher un effet domino pour les entreprises avec lesquelles elles commercent régulièrement. Un client important qui fait faillite peut perturber complètement le flux de trésorerie de l'entreprise.

Gardez l'œil ouvert sur tous les signaux d'alarme d'une entreprise en difficulté financière.Dans l'article suivant, vous trouverez 5 feux clignotants pour identifier une entreprise en difficulté financière.

. La première étape pour garder un œil sur vos clients est de vérifier le rapport de crédit de leur entreprise.

Un rapport de crédit d'entreprise est rempli d'informations financières importantes, de données de la direction, d'informations négatives et d'autres données importantes de l'entreprise.

La plupart des éléments d'un rapport de crédit d'entreprise sont présents pour analyser le rendement d'une entreprise. De plus, vous obtenez un score de solvabilité ou de crédit qui reflète la probabilité qu'une entreprise devienne insolvable au cours des 12 prochains mois.

Grâce à notre score de crédit, nous réussissons à prévoir 81 % des faillites.

Vérifier une relation d'affaires

Analysez dès aujourd'hui la santé financière ou la fiabilité de votre relation d'affaires

Vérifiez la solvabilité ici

Laissez-nous vos données professionnelles, pour que nous puissions en organiser l'accès.

Vérifiez la fiabilité ici

Laissez-nous vos données professionnelles, pour que nous puissions en organiser l'accès.