Comment savoir si une société est fiable ?

Comment savoir si une société est fiable ?

Vous avez des doutes sur la fiabilité d’une entreprise, ou êtes soucieux de faire les bons choix en affaires ? Avant de vous associer à une société, il serait bon de vérifier que celle-ci soit bien légitime, réelle, et que ses dirigeants aient les mêmes intentions que vous. Dans cet article, vous découvrirez comment savoir si vous pouvez faire confiance à une entreprise partenaire, ou si, au contraire, il vaudrait mieux éviter de vous lancer en affaires avec celle-ci.

Chapter 1

Vérifiez l’existence de la société dans les publications officielles

Vérifiez que l’entreprise à laquelle vous avez affaire est reprise dans les publications de sources officielles, telles que le Moniteur Belge, la Banque Carrefour des Entreprises, ou la plateforme Creditsafe.  
 

Banque Carrefour des Entreprises
En Belgique, toutes les entreprises, commerciales ou non, établies en tant que personne physique ou en tant que société, sont tenues de s’inscrire à la Banque Carrefour des Entreprises (BCE) avant même de lancer leur activité, et de publier leurs statuts au Moniteur belge.

Elles doivent pour ce faire fournir un certain nombre de renseignements, dont le nom des dirigeants, gérants ou administrateurs.

À partir d’un certain chiffre d’affaires, les sociétés doivent par ailleurs publier leurs comptes annuels à la Banque Nationale de Belgique.
 

Recherche de la société via Creditsafe
Vous doutez de la crédibilité de votre nouveau partenaire commercial ? Ou peut-être vous demandez-vous si votre client ou fournisseur possède une trésorerie suffisamment solide pour payer ses factures ? S’il est crédible sur le marché ?

Dans ce cas, il serait sans doute bon de faire les comptes et de vérifier sa solvabilité…

Creditsafe vous offre d’ailleurs la possibilité de vérifier que la société de votre choix existe et est fiable, de sorte à ce que vos gros contrats ne représentent pas un danger pour vous.

Vous y retrouverez par ailleurs les profils de chefs d’entreprise, avec leurs différents mandats actuels ainsi que ceux qu’ils ont exercés dans d’autres entreprises par le passé. 
 

Registre de l’Autorité des Services et Marchés Financiers (FSMA)
Si la société que vous cherchez est active dans le domaine des services financiers ou offre des produits connexes, vous devriez pouvoir la retrouver facilement sur le site de la FSMA.

Ce type d’activité nécessite en effet un agrément (voire une inscription au registre) de l’Autorité des Services et Marchés Financiers qui, comme son nom l’indique, contrôle le secteur financier belge, aux côtés de la Banque nationale de Belgique.

Si l’entreprise financière n’est pas reprise sur ce site, cela signifie qu’elle n’est pas soumise (ou ne se soumet pas) aux règles de cet organisme. Nous vous conseillons dès lors de ne pas prendre le risque de faire des affaires avec cette firme. 

Chapter 1

Vérifiez le site de l’entreprise

Rendez-vous sur le site web de la société et cherchez-y des éléments spécifiques qui pourraient vous faire dire que l’entreprise existe réellement, ou qu’il s’agit d’une « arnaque ».
 

Vérifiez l’orthographe et la grammaire
Si vous remarquez que la langue française laisse à désirer sur le site de manière générale, vous pourriez en déduire que la société est peut-être basée à l’étranger, bien qu’elle prétende être une société de droit belge.

Cette observation est bien entendu à prendre avec des pincettes, étant donné la dualité linguistique dans notre pays.
 

Consultez la politique de confidentialité
La politique de confidentialité est-elle reprise sur le site, et reprend-elle les éléments qui doivent y figurer ? Retrouve-t-on un historique de la société sur le site ?

De manière générale, une politique de confidentialité énoncera notamment le nom et les coordonnées officielles de l’entreprise.

Cela facilitera vos recherches lorsque vous contrôlerez la solvabilité de ce nouveau partenaire via un fournisseur d’information commerciale reconnu, tel que Creditsafe.

Chapter 1

Contrôlez les chefs d’entreprise

L’identité des propriétaires et/ou dirigeants peut en dire long sur les perspectives d’une société.

Les chefs d’entreprise ont en effet un pouvoir important en matière de décisions stratégiques, et peuvent donc à eux seuls déterminer la direction à prendre. Leurs antécédents vont par conséquent avoir une grande influence sur les prestations d’une entreprise, mais aussi sur sa réputation.
 

Réalisez un contrôle des administrateurs
Le dirigeant exerce-t-il des mandats dans d’autres sociétés ? A-t-il été à la tête d’autres entreprises par le passé ? Et comment se portaient-elles ?

Si l’entrepreneur ou gérant exerçait des mandats dans plusieurs sociétés qui ont fait faillite, cela pourrait être un signe de mauvaise gestion de sa part !

Par ailleurs, si votre interlocuteur (a) fait l’objet de sanctions ou a été mêlé à une faillite frauduleuse, il vaudrait mieux ne pas lui accorder votre confiance, ne fût-ce que pour protéger la réputation de votre entreprise.
 

Vérifiez qui est le bénéficiaire effectif (UBO)
L’Ultimate Beneficial Owner, ou bénéficiaire effectif, est la personne qui détient au moins 25% des parts ou des droits de vote, ou exerce un mandat décisif au sein du conseil d’administration.

Depuis peu, toutes les sociétés en Belgique sont obligées de renseigner l’identité de leurs UBO dans un registre centralisé, en vue de lutter contre la fraude et le financement du terrorisme.

Le but est d’éviter que des individus malintentionnés ne se cachent derrière un nom de société pour réaliser des transactions frauduleuses.

Pour cette raison, nous vous conseillons de vérifier systématiquement qui est l’UBO de la société avec laquelle vous comptez signer. Vous pouvez effectuer cette vérification via le registre UBO, accessible à tous, ou directement sur la plateforme consolidée Creditsafe.
 

Identifiez une éventuelle structure de groupe
Si l’entreprise que vous recherchez fait partie d’un groupe international, elle sera par définition plus fiable car plus solide, stable. Pensez néanmoins à vérifier les sociétés auxquelles elle est liée pour éviter de courir un risque s’il s’avérait que l’une d’entre elles était impliquée dans des affaires douteuses.

Les mentions dans les médias sont une bonne piste pour détecter les éventuels problèmes à venir.

Chapter 1

Vérifiez l’adresse de livraison de l’entreprise cliente

En faisant une recherche rapide sur la plateforme Creditsafe, vous trouverez directement l’adresse du siège social d’une société et de ses différentes unités d’établissement le cas échéant. Ces informations sont utiles pour savoir si l’entreprise opère réellement aux endroits repris.
 

Contrôlez l'adresse commerciale enregistrée
Toute société est tenue de renseigner une adresse commerciale officielle. Pour les grandes entreprises, il s'agira bien souvent du siège social, tandis que les petites structures utiliseront fréquemment l'adresse de leur comptable ou l'adresse résidentielle de leur administrateur.

 

Contrôlez l’adresse de livraison
Avant de livrer vos marchandises à une société cliente, nous vous conseillons de vérifier systématiquement que l'adresse de livraison corresponde bien à une adresse figurant sur un rapport Creditsafe ou dans un registre de commerce officiel.

Si vous ne trouvez aucune information vous permettant d’associer l’adresse de livraison au nom de la société, vous pourriez peut-être avoir affaire à une organisation frauduleuse.
 

Faites une recherche sur Google Maps
Utilisez Google Maps et Google Street View pour vérifier l'emplacement d'une entreprise. Si, à l'adresse que vous avez reçue, vous apercevez un immeuble à appartements ou une habitation résidentielle, la méfiance est de mise. 

Chapter 1

Vérifiez les performances financières de la société

Bien que l’analyse financière ne soit pas un sujet à la portée de tous, elle n’en reste non moins indispensable pour mesurer la performance de sa propre entreprise, mais aussi celle de ses clients et fournisseurs.

Certains indicateurs spécifiques de performance financière vont en effet permettre de mesurer l’état de santé d’une société et de prendre ainsi les bonnes décisions. Ils permettront de mettre le doigt sur d’éventuels problèmes à venir ou, au contraire, de détecter de nouvelles opportunités commerciales. 
 

Analysez les comptes annuels de l’entreprise
De nombreuses entreprises doivent déposer leurs comptes annuels à la Banque nationale de Belgique, selon leur effectif et leur chiffre d’affaires. Vous ne devriez donc avoir aucun mal à retrouver les informations financières relatives aux sociétés d’une certaine taille.

Au moment de consulter les comptes annuels, les éléments qui devraient attirer votre regard dans le compte de résultats sont les suivants : le chiffre d’affaires, les achats et les charges, ainsi que les différents résultats, en comparaison avec les exercices précédents. Au niveau du bilan, on se concentrera surtout sur les fonds propres, les créances et les dettes, et la trésorerie.

 

La tâche s’avère néanmoins un peu plus ardue dès lors que vous avez affaire à de jeunes PME ou à des indépendants.
Ceux-ci ne sont en effet par soumis à cette obligation, et doivent uniquement transmettre leurs comptes annuels au format abrégé, ce qui fait que vous n’aurez pas de vue sur le bilan complet d’une plus petite structure.

C’est dans ce cas bien précis qu’il peut s’avérer utile de faire appel à l’information commerciale et financière d’un tiers, comme Creditsafe. Ces fournisseurs de rapports de solvabilité prennent toute une série d’autres paramètres en compte pour formuler un avis de risque (ou non).
 

Vérifiez la présence d’antécédents négatifs de paiement
La société a-t-elle été l’objet d’une procédure au Tribunal de commerce ? A-t-elle été assignée en justice par l’ONSS pour non-paiement de ses cotisations ?

La présence de tels antécédents peut être un signe de mauvaise gestion financière, ou de mauvaise posture pour l’entreprise, surtout si ces événements se sont produits à répétition au fil des années.

Le comportement de paiement représente lui aussi un important indicateur de la situation financière actuelle d'une entreprise. En cas de retard de paiement de ses factures, il y a beaucoup plus de chance qu’une entreprise représente un risque (d'insolvabilité). 

Les données de paiement que nous collectons via notre Programme "Trade Payment Data" sont basées sur de réelles expériences de paiement auxquelles sont confrontées les entreprises du monde entier.

Vous avez encore des doutes sur la fiabilité de votre (futur) client ou fournisseur ?
Vous souhaitez un accompagnement personnalisé dans la vérification de vos partenaires ?

N’hésitez pas à faire appel à nous !